Hier, je suis allée voter. Tôt, avant que les esprits ne s'échauffent et que l'air ne soit trop nauséabond dans les bureaux de vote... Pour ceux et celles qui voudraient en savoir plus : 
http://www.laprovence.com/article/actualites/2803091/municipales-gaudin-ump-devant-ravier-fn-et-mennucci-ps.html
Donc sortant de mon bureau de vote, le soleil, un mistral glacial qui vous défait le chignon que vous venez de faire, m'ont donné l'envie d'aller faire un aller/retour dans la Calanque de Marseilleveyre : la plus proche, la plus accessible. J'achète un pain, un morceau de fromage, et me voilà partie. 
Il vous faut plus d'une demi-heure pour traverser la ville, prendre la route de la Vieille Chapelle et de la Pointe Rouge, vous engager dans la voie sans issue qui vous mène aux Goudes... Votre voiture en ce dimanche se recouvre de sel, celui des embruns : la mer est d'un bleu translucide qui vous éclaire le coeur, démontée, soulevée par les rafales du mistral. Les nuages passent vite dans le ciel. Le soleil apporte des éclairages magnifiques au paysage...
Après les Goudes, poursuivez. Oui, oui, ici c'est encore Marseille. Oui, continuez, après le village, tournez à droite, prenez le virage à gauche, l'ile Maïre vous tourne le dos, la rade de Marseille en fait de même. Au loin, vous imaginez Cassis, puis la Ciotat, et encore plus loin, Toulon. Mais bien avant cela, en bas de la route qui serpente vous vous garez à Callelongue, le tout tout dernier village au sud de Marseille. Enfin, le presque tout dernier, parce que dans la calanque de Sormiou, il y a aussi un village...
Donc, la voiture garée, vous constatez que même avec ce temps de fada plein d'autres personnes sont venues elles aussi prendre le grand air. 
Vous passez devant les restaurants, quelques bateaux, entre les maisons et hop ! un chemin plein de cailloux, un GR s'offre à vous. 
Marseilleveyre : c'est à droite, en montant. 
La première montée, sans échauffement, vous coupe le souffle, vous scie un peu les pattes, il faut dire qu'en 5 minutes vous surplombez le village, vous pouvez apercevoir votre voiture toute petite là-bas de l'autre côté du petit port. 
Passez le tournant et là...
IMG_6343
Le soleil illumine l'horizon, comme une invitation au voyage. 
Par moments, vous manquez de perdre l'équilibre à cause des rafales de vent. vous avez chaud parce que vous marchez vite, et vous ne vous arrêtez pas trop pour ne pas vous refroidir. 
Un peu plus loin, les éclairages ont changé, la mer vous montre de nouvelles couleurs...

IMG_6344 

Bientôt, vous vous rapprochez de Marseilleveyre. Vous reconnaissez par le cabanon blanc qui se trouve à gauche. 
La calanque est juste en dessous, en bas de la falaise. 

IMG_6345

 

Vous, vous continuez par le chemin qui vous y conduit en pente douce. Une pancarte vous invite à y descendre...

 

IMG_6347

 

Dans une minute, vous serez installés sur la plage, le mistral en pleine face, en train de grignoter. Le froid vous gagnera, mais vous admirerez ceci : 

 

IMG_6348

 

Vous vous amuserez à regarder comment la mer dépose les rondins de bois que la tempête a charrié d'on-ne-sait-z-où. 
Vous imaginez la prochaine fois que les zamis viendront, et que l'on s'installera chez le Belge, 

IMG_6353

Oui, là, en terrasse du cabanon qui est un restaurant. Le menu est toujours le même, simple, mais il ravit toujours les convives qui ont marché pour venir ici. 
Une petite dernière sur le retour, 

IMG_6354

 

Et puis hop ! dans la voiture. Vous nettoyez vos lunettes et votre pare-brise recouverts de sel, et allez vous mettre bien au chaud...
La pluie se met à tomber avec les rafales de vent... Vous étiez sortis au bon moment.